Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 15:58

 

  Nicolas Hulot nouveau chantre écologique fait de multiples propositions pour réduire »l’empreinte carbone ». Qu’il me soit permis de faire deux remarques :

1°) Je ne pense pas que les émissions de dérivés carbonés soit l’alpha et l’oméga d’une politique écologique. De mon point de vue l’émission de particules fines est un problème sanitaire bien plus urgent et qui nous concerne de façon immédiate tout comme l’utilisation de pesticides ou de produits à effet hormonaux.

2°) Les centrales nucléaires ne rejettent pas de dérivés carbonés ou fort peu. Elles devraient être exclues du plan carbone.

 

Donc sous un supposé langage de vérité on en profite pour faire passer quelques lubies dogmatiques. Soit.

Que nous propose –t-on en retour ? De nous équiper en solaire et en éolien. Sans rentrer dans des détails concernant le caractère intermittent et non stockable de l’énergie électrique je voudrais attirer l’attention sur un fait essentiel en économie qui est celui de l’homogénéité des filiaires.

Relancer une filiaire présuppose qu’on contrôle la production et la diffusion or développer l’éolien ou le solaire sera sur le plan économique contreproductif.

Le premier fabriquant de panneaux solaires est chinois et pour l’éolien les constructeurs sont danois, allemands et chinois.

Pour aider au développement de ces énergies nul doute que des aides seront accordées à ceux qui en feront la demande. Elles iront donc pour partie à des fournisseurs étrangers.

 

Faciliter le développement des énergies renouvelables passerait donc dans un premier temps par la création de structures de production indépendamment des défis techniques concernant l’intermittence de la production et l’absence de stockage du produit.

 

 

 

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME - dans Société
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 18:11

 


Les sondages l’avait prédit, les résultats le confirme Macron aura une majorité au parlement. L’opposition sera des plus réduite et l’autorisation de gouverner par ordonnances est acquise.
 
Les nouveaux députés novices en politique ne pourront qu’acquiescer aux demandes du château lequel est aux mains de l’énarchie et des lobbies. 
Très vite, à un horizon de deux ans des dissensions vont se faire sentir entre les macronistes plutôt à gauche et ceux plutôt à droite. 

Peu à peu sous la pression que vont mettre les syndicats et les différents groupes de pression, retraité, éducation nationale, SNCF etc. le groupe va se fissurer. Certains rejoindront les partis de droite d’autres les partis de gauche et peu à peu la réalité va s’imposer.

Alors attendons pour voir si mon analyse se confirme et je pourrai reprendre ici la citation célèbre « Mon dieu gardez moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge »
  

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 19:24

 


Dans six jours le premier tour des législatives sera passé. Les sondages nous promettent une large victoire du centre. Du centre ou des centres ? Telle est la question.

Essayons de faire une projection avec tous les aléas du style. On est à peu près sûr que la gauche aura un groupe et peut être deux si le Parti Socialiste se stabilise. A droite deux groupes encore celui des républicains et celui du FN.

Tout le reste est le centre. Mais qui y a-t-il dans ce groupe. 

Il y a les députées de En Marche. Seront-ils majoritaires ? Il y aura aussi le Modem. Bravo Bayrou pour avoir imposé un groupe alors que tous les militants ont déserté. Il y aura aussi l’UDI qui veut constituer un groupe autonome. Il y aura aussi le Parti radical valoisien ou de gauche ou les deux unis. Il y aura aussi une quirielle de micro partis qui auront quelques députés lesquels pourront s’associer pour créer un groupe si cela est possible indépendant des groupes majoritaires.

Comment ce centre constitué d’individualités fortes pourra agir de façon concertée et homogène, c’est la question que je pose en écrivant ces lignes. Résultat des courses dans deux ans.
 
  

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME - dans Politique
commenter cet article
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 14:58

 


De même que la cryptonite peut affaiblir et peut être tuer superman la macronite a détruit les partis politiques traditionnels. 

Ils perdurent fantomatiques dans un paysage dévasté en attendant les élections législatives. Cette persistance leur permet d’espérer avoir de nombreux élus ce qui leur vaudrait d’avoir un groupe à l’assemblée et d’infléchir ainsi la politique de Macron s’il ne parvenait pas à avoir une majorité absolue au parlement.

Cette possibilité est réelle car le président élu veut de nouvelles têtes c’est-à-dire qu’il présentera beaucoup d’inconnus. Quel sera leur succès nous le sauront dans cinq semaines.

Quel que soit le résultat final il ne fait pas de doute qu’une recomposition est en marche. Au centre un grand parti très hétérogène et sur les côtés un parti de gauche avec Mélanchon et un parti socialiste croupion et à droite une configuration symétrique avec Le Pen et un petit parti républicain.

Le problème du groupe central et par ailleurs centriste va être de faire travailler ensemble des gens qui pensent différemment et qui se sont si souvent opposés. Le germe de la désunion et de la désillusion est en eux. C’est la macronite qui peut détruire ce mariage de la carpe et du lapin. 
  

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME - dans Politique
commenter cet article
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 09:15

 

La campagne des présidentielles s’achève dans l’invective et la confusion et on ne peut pas dire qu’elle nous ait éclairé sur les intentions des candidats.

 

De très nombreux points ont été oubliés et cette campagne s’est faite sur les affaires et sur les images des candidats. Un peu comme au jeu de massacre qui consiste à abattre des boites ou des figurines avec une balle nous nous attendions tous les jours à voir tomber un prétendant.

 

A ce jeu c’est celui qui apparait le plus blanc qui tire son épingle du jeu mais cette blancheur relative n’est due qu’à son inexpérience. Comme je le dis souvent l’homme sans passé n’a pas de passif.

 

Cette apparente virginité est-elle suffisante pour résoudre ou pour le moins contenir les trois grands défis auxquels nous sommes confrontés et dont on n’a pas parlé pendant la campagne ?

 

Premier défi le déficit budgétaire constant qui alimente une dette abyssale qui s’élève à 230 000 000 par jour.

 

Deuxième défi la dette sociale liée à la redistribution excessive et incontrôlée qui s’élève à 1 700 000 000 par jour.

 

Troisième défi l’absence de création d’emplois marchands qui alimentent le chômage. Moins d’un français sur deux est un actif et seuls 25% ont un emploi dans le secteur marchand.

 

Mais qui a parlé de tout cela ? Ces questions réapparaitront très vite après l’élection et il faudra les résoudre ou mourir.

 

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME - dans Politique
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 17:00

 

 

 

En cette période électorale on entend beaucoup parler d’économie. Economie de production, de transformation, économie écologique, économie circulaire, recycleries, mais qui connait l’économie alternative.

 

Alternatif définit ce qui fonctionne une fois sur deux ou plus. Cette économie est à mon sens très fréquente.

 

Ainsi en Aude qui possède deux grands secteurs économiques en dehors du fonctionnariat et qui sont l’agriculture et le tourisme le travail se répartit de façon alternative.

 

Les demandeurs d’emploi vivent des aides sociales et des formations une partie de l’année. Le reste du temps ils cherchent un CDD de quatre mois soit dans l’agriculture au printemps ou la viticulture pour les vendanges et l’été un job dans le tourisme.

 

Un CDD de quatre mois ouvre droit aux indemnités chômage et c’est là leur seul intérêt. Ainsi l’année peut se décomposer comme suit, 4 mois de CDD, 4 mois de chômage, puis 4 nouveaux mois de travail et ainsi de suite. Cette situation convient très bien aux demandeurs d’emploi qui n’ont ni formation à prévoir ni évolution de carrière à gérer.

 

Avant l’emploi était la base et la carrière la consécration d’une vie. Aujourd’hui l’emploi n’est que le moyen d’assouvir ses besoins primaires la vrai vie comme disent les jeunes c’est la « teuf » en dehors du boulot.

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME
commenter cet article
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 08:24

 


J’ai passé le week-end avec des amis et nous avons parlé de tout et de rien mais paradoxalement nous n’avons pas parlé de politique ou très peu alors que ce sujet aurait été en d’autres temps l’élément majeur de nos conversations.


Je me suis demandé à postériori pourquoi et je pense que cette occultation est liée à la faiblesse de nos candidats respectifs. 
Les gens de gauche ont du mal à soutenir B Hamon dont ils voient le caractère utopique du programme et les gens de droite sont gênés par les écarts de F Fillon.  

Ne pouvant promouvoir nos  candidats nous nous sommes accordés pour reconnaitre les performances de JL Mélanchon et de M le Pen qui font chacun dans leur style une percée remarquable. Chacun a reconnu le caractère surréaliste de leur programme mais cela ne les empêche pas de progresser.

Ne pouvant voter pour les  deux candidats traditionnels en difficulté les électeurs se rabattent en partie aux extrêmes et surtout au centre. Le succès de E Macron n’est donc pas pour moi un succès d’estime mais un vote de raison par défaut.

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME
commenter cet article
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 08:20

Les seuls candidats aux primaires, Hamon et Fillon, sont aujourd’hui sur la touche. Si on y prête attention seuls Mélanchon, Macron et le Pen tirent leur épingle du jeu alors qu’ils n’ont pas participé à des primaires. La primaire serait donc ce qui plombe les candidats ?

 

 

En effet, B Hamon pour être validé a dû proposer des mesures très à gauche pour satisfaire ses militants de même à droite où F Fillon a proposé des mesures de droite dure.

C’est ainsi qu’ils ont gagné or les primaires qui s’adressent de préférence aux militants ne sondent pas l’ensemble du corps électoral.

 

Il faut se souvenir des scores élevés d’A Juppé auprès de l’ensemble des français et de son revers à la primaire. S’il avait décidé de se présenter seul et il aurait eu de bonnes chances d’être élu et je peux en fournir un exemple, E Macron.

 

Parti seul, sans validation partisane, il a peu à peu fédéré tous ceux qui trouvaient Hamon trop à gauche et Fillon trop à droite et ce n’est pas les modifications apportées aux programmes qui ont pu modifier l’impression des électeurs. En politique c’est le ressenti qui prime et qui fait l’adhésion ou non.

 

A l’avoir oublié les candidats favoris sont aujourd’hui distancés.

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME
commenter cet article
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 18:30

 

 

 

Il semble à peu près acquit que notre prochain président sera E Macron. C’est donc à nouveau un président de gauche qui sera aux commandes les cinq prochaines années.

 

Tout s’est joué sur l’habileté du candidat qui réussit à ne pas se laisser enfermer à droite ou à gauche mais, si on lit bien son programme, on retrouve comme dans toutes les propositions de gauche de nombreuses mesures de redistribution dont le financement reste encore flou.

 

Traditionnellement la gauche classique associait redistribution et effort fiscal. L’originalité d’E Macron a été de financer tout cela grâce à ce qu’il est convenu d’appeler la nouvelle économie.

 

Tout en effet sera possible travailler, à condition de créer son emploi ; partir à la retraite quand on veut, sans savoir quel sera le montant de celle-ci ; faire 30h hebdomadaire ou 40, mais avec quel salaire ?

 

C’est cet aspect novateur et qui parait moderne qu’il a conquis les plus jeunes aspirés par cet élan de liberté et les plus âgés qui voient ainsi un espoir se dessiner pour leur progéniture. Mais si on y regarde de plus près jamais les conséquences des choix de chacun ne sont évoquées et c’est là qu’est l’illusion.

 

Je souhaite que le désamour qui arrivera lorsque la réalité rattrapera les promesses ne soit ni trop rapide ni trop criant sinon on ira soit vers des manifestations soit vers une radicalisation.

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME - dans Politique
commenter cet article
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 10:50

 

 

 

Si dans ces élections présidentielles on identifie bien les partis de gauche (Hamon et Mélenchon) ainsi que les représentants de la droite (Fillon, Dupont-Aignan, Le Pen) la mouvance centriste peine à se démarquer.

 

Traditionnellement il y avait deux centres, un centre gauche constitué par le PRG et quelques sociaux-démocrates et un centre droit représenté par l’UDI et les gaullistes sociaux.

 

Qu’en est-il aujourd’hui ? Faute d’une offre claire l’UDI s’est alliée à Fillon. Ce positionnement a ouvert la voie à Macron qui de social libéral a étendu son influence jusqu’au centre gauche inclus ce qui a permis à Bayrou de le rejoindre.

 

Le centre droit, l’UDI, éclate entre ceux qui rejoignent Macron certains par opportunisme et d’autres par philosophie et ceux qui ne peuvent faire autrement que de soutenir Fillon car leur ralliement signerait leur disparition.

 

Ainsi faute d’avoir accepté de combattre l’UDI se trouve en difficulté et la question de son avenir se pose. Si Macron est élu englobera-t-il le centre droit ? Si Fillon est élu le centre droit sera-t-il fondu dans les républicains ? Un avenir autonome est possible, il faudra du courage et de la détermination pour y parvenir.

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jacky GUILLAUME
  • : ANALYSE POLITIQUE, ECONOMIQUE ET SOCIOLOGIQUE
  • Contact

Recherche

Liens