Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 15:49

Sans être un spécialiste du marketing je sais par expérience un certain nombre de choses avec lesquelles on ne peut pas transiger.

La première est que pour vendre un produit il faut offrir plusieurs choix. Si on regarde par exemple les marchands de machines à laver ou de voitures, elles sont toutes faites dans quelques usines peu nombreuses au demeurant mais, si la base est identique pour toutes elles se différencient par le carrossage, ou par les options. Ce sont ces détails qui motivent le choix du consommateur et qui le fidélisent. Si on analyse maintenant les dernières régionales on voit que l’UMP en est le grand perdant. La stratégie de ce parti a été de regrouper des marques différentes allant du centre au RPF sous un même label pour constituer un parti unique qui semblait la panacée. C’est un échec. Pour réussir à l’avenir il devra offrir plus de choix dans ses idées.

 

La deuxième règle en marketing est de bien définir le rôle du produit et de s’y tenir. Ainsi si on regarde les lessives il ya celle qui bout plus blanc, celle qui préserve la nature etc. En politique c’est pareil. Ainsi le Modem s’est défini dans un premier temps comme une troisième voie puis pour durcir son discours qui ne devait pas être assez porteur il s’est défini comme le premier opposant au président. Il était alors considéré comme un parti de centre droit. Brutalement au congrès d’Arras le Modem tente de se rapprocher du parti socialiste ce que M Aubry refuse et le voilà orphelin. Son score est le témoin de cet échec de marketing. A l’inverse le FN qui s’est toujours battu sur des thèmes sécuritaires et xénophobes a vu son score s’amplifier des que les politiques sécuritaires se sont invitées dans une campagne où elles n’avaient rien à faire, les conseils régionaux n’ayant aucun pouvoir en ce domaine. De la même façon les thèmes xénophobes ont réapparu avec le débat sur l’identité nationale et l’ont boosté.

 

Reste enfin une troisième règle celle du choix par défaut que l’on peut résumer ainsi « faute de merle on mange des grives ». C’est ce qui s’est passé avec le PS qui bien qu’il ait gagné devrait s’interroger sur l’abstention. Pourquoi si les thèmes proposés étaient si intéressant les électeurs les ont boudés ? Ce succès est un succès par défaut et , d’ici 2012 il devra lui aussi proposer un projet cohérent et novateur prenant en compte les idées des écologistes dont on dit qu’il y en a une par adhérent. Je lui souhaite bon courage

 

L’avenir appartiendra à la formation politique qui le plus rapidement saura revenir à l’essentiel, offrir un choix clair avec des options et un choix qui soit compréhensible. A bon entendeur Salut

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jacky GUILLAUME
  • : ANALYSE POLITIQUE, ECONOMIQUE ET SOCIOLOGIQUE
  • Contact

Recherche

Liens