Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 07:21

 

 

Tout cet été les médias nous ont parlé de sécurité. Les agressions sont en hausse, et même si les crimes et délits sont stables le citoyen lambda se sent en insécurité. Rappelons tout d’abord que la sécurité n’existe pas à l’état naturel et qu’il est nécessaire  qu’une relation de confiance entre les citoyens s’établisse pour qu’elle existe. Comme cette relation est rarement spontanée la sécurité repose sur la police et la justice.

 

Plus la cohésion sociale est faible et plus le sentiment d’insécurité est grand et plus on a tendance à s’appuyer sur des forces de sécurité. D’après les statistiques le sentiment d’insécurité serait actuellement très important d’où toutes ses interventions qui ont eu lieu.

 

Mais la première question qu’il faut se poser est celle de l’efficacité des forces de l’ordre. Comme toujours en la matière il ya deux façons de voir le problème. Pour certains toujours les mêmes, c’est un problème d’effectifs et de moyens mais il faut aussi s’intéresser à la compétence et là de nombreux exemples témoignent d’une formation pour le moins inadaptée. Dans le courant de l’été plusieurs affaires ont démontré l’incompétence des forces de l’ordre à sécuriser une scène de crime, où  à procéder à des enquêtes de voisinage pour établir l’identité d’un individu.

C’est pourquoi je pense que la formation devrait être améliorée. Doit elle s’adresser à tous les agents ? Ce n’est pas forcé. Il y a dans la police des agents qui peuvent se cantonner à la sécurité sur la voie publique, sécurité des biens et des personnes, et sécurité routière essentiellement et pour lesquels la formation pourrait être spécifique et les agents chargés de conduire les enquêtes qui devraient avoir une formation plus étendue notamment en matière scientifique et juridique.

Les agents de terrain et nous l’avons déjà dit pourraient être indistinctement des agents de la police municipale ou nationale sous réserve d’une formation identique et de responsabilités identiques.

Cette séparation des genres améliorerait les résultats des enquêtes mais n’éviterait  ni les délits ni leur récidive. Pour éviter les délits il faut rétablir la cohésion sociale c'est-à-dire le vouloir vivre ensemble qui ne relève pas de l’enseignement mais de l’éducation. Pour éviter les récidives il faut prononcer des peines dissuasives et les faire appliquer. Il faut aussi des moyens de réinsertions adaptés .

 

Pour résoudre ces deux problèmes il faudra une volonté et du temps mais c’est une autre histoire que je vous conterai un autre jour pour l’heure, demandons une meilleure formation de nos enquêteurs. Ce sera un premier pas. Il évitera bien des errements dans les enquêtes.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME - dans Sécurité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jacky GUILLAUME
  • : ANALYSE POLITIQUE, ECONOMIQUE ET SOCIOLOGIQUE
  • Contact

Recherche

Liens