Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 08:42

 Les feuilles d’impôts sur les salaires viennent de nous parvenir et chacun a pu constater que ces impôts avaient augmenté. Préparons nous à subir le même sort au niveau des impôts locaux qui nous parviendront en Novembre et en Décembre.

Tout le monde paye des impôts locaux, les locataires paient la taxe d’habitation ; les propriétaires paient en plus le foncier bâti et non bâti et les professionnels paient la taxe professionnelle.

A quoi servent nos impôts ? En théorie, ils servent à faire fonctionner les services des collectivités locales et à l’entretien de l’espace public si souvent négligé.

Nos impôts ont-ils augmenté ? Oui. Pour les impôts municipaux, Ils sont passés de 43 millions d’euros en 2009 à 47 millions d’euros en 2012 soit une hausse de 7%. Cette hausse qui peut paraitre faible, masque en réalité le transfert d’une partie de nos impôts vers la Communauté d’agglomération qui prévoit, par ailleurs, une augmentation de ses prélèvements entre 2011 et 2015 de 21,83% pour la TH, de 10,55% pour le foncier non bâti, de 20 à 23% pour la taxe professionnelle. Quand au foncier bâti, il faut savoir que nous sommes la 53ème commune la plus imposée sur les 36 000 communes françaises.

Ces hausses ne sont elles pas dues à l’arrivée de nouveaux habitants ? Pour partie oui. La population locale est passée de 48 212h à 49 368h entre 2009 et 2012 soit une augmentation de 2,4%. Nous aurions aimé que les impôts augmentent dans les mêmes proportions.

Ces hausses ne sont elles pas dues à la révision de l’assiette des impôts ? Pour partie oui, mais il faut y ajouter, pour les particuliers, la suppression des exonérations fiscales sur les constructions neuves, la mise en place de la taxe d’habitation sur les locaux vacants, la taxe d’aménagement sur les constructions neuves, la suppression des abattements sur la taxe d’habitation, ainsi que la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Pour les établissements commerciaux, la taxe commerciale, l’imposition forfaitaire pour les entreprises fournissant de l’énergie ou du transport ferroviaire, la taxe versement transport dont le taux est passé de 0,6% à 0,8% en 2011 et l’évolution de la taxe professionnelle dont le taux est passé de 22% à 22,4% en 2010.

Ce qui, dans cette affaire, est le plus désolant c’est de voir l’état dans lequel se trouve aujourd’hui l’espace public, routes défoncées trottoirs délabrés centre ville en péril zones industrielles à l’abandon sont un triste spectacle pour les carcassonnais et un véritables repoussoir pour celles et ceux qui nombreux souhaiteraient s’y installer. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME - dans Vie locale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jacky GUILLAUME
  • : ANALYSE POLITIQUE, ECONOMIQUE ET SOCIOLOGIQUE
  • Contact

Recherche

Liens