Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 18:01

 

 Parler du droit de vote des étrangers nécessite que l’on se pose trois questions.

 

Tout d’abord, de quels étrangers parlons-nous ? Des étrangers communautaires pour lesquels je serai plutôt favorable, si la réciprocité existe dans leur pays d’origine ou des étrangers extracommunautaires qui, à priori, ne sont pas faits pour rester chez nous et qui peuvent accéder au vote en demandant leur naturalisation. A ce titre, posons nous le problème des binationaux ; pourront ils voter en France et dans leur pays d’origine ?

 

Le deuxième point est de savoir à quelles élections ils pourront voter : aux élections locales ou nationales ? Je serai enclin à limiter le vote aux élections locales, c'est-à-dire dans le lieu où ils vivent, où ils paient des impôts et dont ils connaissent les problèmes.

 

Le troisième point est de savoir quand pourraient-ils voter ? Il me semble difficile de les faire voter dès leur arrivée. Une période probatoire sans délit me semble utile. De combien de temps doit elle être ?

 

Au vu de toutes ces questions, il me semble raisonnable de ne pas légiférer trop vite, soit en réunissant le congrès, soit par référendum. Il est nécessaire qu'un large débat s'instaure avant de statuer. Pour ma part, je suis partisan du vote local pour les étrangers communautaires vivant en France depuis plus de cinq ans, sans avoir commis de délit et dont le pays d’origine accepte la réciprocité.  A bon entendeur salut !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacky GUILLAUME - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jacky GUILLAUME
  • : ANALYSE POLITIQUE, ECONOMIQUE ET SOCIOLOGIQUE
  • Contact

Recherche

Liens